Alexandre Grothendieck

Alexandre Grothendieck est considéré par ses pairs comme le dernier grand génie des mathématiques. Ses recherches ont permis, entre autres, le développement d’Internet.

Enfant d’une famille de révolutionnaires d’Europe centrale, il arrive en France en 1939, connaît les camps d’internement et trouve un refuge qui deviendra son royaume : les mathématiques.

À onze ans, il découvre comment calculer la circonférence du cercle.

À vingt ans, il bouscule l’École française de mathématiques, l’une des meilleures au monde.

Au début des années 1970, il fuit tous les honneurs et s’oppose à toutes les institutions. Inquiet pour l’équilibre de la planète, il devient l’un des fondateurs de l’écologie radicale.

Puis, en 1991, il s’isole dans un village de l’Ariège, dont le nom restera longtemps un secret bien gardé, et refuse tout contact avec le monde des hommes. Dès lors, il ne parlera plus qu’aux plantes qu’il considérait comme ses seules amies.

Coupé du monde pendant vingt-trois ans, il est mort en 2014, laissant derrière lui des milliers de pages de notes mathématiques où se trouve, peut-être, la clef de l’univers.

 

Alexandre Grothendieck a été élu meilleur livre de sciences par le magazine LiRE le 1er décembre 2016.

 

« Philippe Douroux consacre une biographie passionnée à cet individu à la fois monstrueux et tellement humain. » L’Express

« Philippe Douroux raconte avec brio
une trajectoire brisée.»
 Le Canard enchaîné

« Les maths de ce génie sont aussi beaux
qu’un poème de Mallarmé. »
 L’Opinion

Voir la suite :