Je ne veux pas d’une passion

Il est parti, il a enfilé son caban avant de mettre son bonnet.

Pourquoi n’ai-je pas essayé de le retenir ?

 Quand il s’est levé, j’ai gardé les mains dans les poches de mon manteau.

J’hésitais à lui proposer d’aller chez moi pour faire l’amour une dernière fois. Un à un, il fermait les boutons de son caban que, d’habitude, il ne ferme pas. Celui du milieu, frappé d’une ancre de bateau, était tombé depuis longtemps.

 « Je vais rester un peu. »

 J’ai commandé une coupe de champagne.

Elle pensait que c’était le bon, mais il la quitte. Restée seule dans un café, une jeune femme revit les derniers mois de son histoire d’amour, et la relation fusionnelle qu’elle entretient avec son père depuis l’enfance. Deux passions très différentes, qui vivent dans un seul cœur.

 

« Diane Brasseur a décidément une voix singulière et juste. » Olivia de Lamberterie – Elle

« C’est frais et juste, tout en délicatesse, servi par une écriture légère et sensible. Une réussite. » Sophie Adriansen – Sophielit

« On attendait avec grande impatience le second roman de Diane Brasseur, le défi est ici relevé haut la main. » Librairie Mollat à Bordeaux

Voir la suite :