La Naissance d’un père

« La paternité est la grande affaire de ma vie adulte. Elle a occupé une large partie de mon temps. Mon premier enfant est né quand j’avais vingt-cinq ans ; mon cinquième quand j’en avais quarante-deux. Quatre garçons, une fille. De deux mères différentes.

J’ai attendu que le cycle des naissances s’achève pour raconter cette expérience. J’en ressentais le désir depuis longtemps. Les romanciers, les intellectuels, s’ils évoquent souvent leurs pères, restent très discrets sur leur propre paternité. En un sens, je les comprends. Écrire sur ses enfants, c’est prendre le risque de la partialité. Et puis, comment alimenter le romanesque avec des petits pots ?

À mesure que j’avançais dans l’écriture, j’ai pourtant eu la sensation de relater une épopée. Dans les romans de chevalerie, il y a des duels, des moments lumineux et violents où l’on joue sa peau – comme lors d’un accouchement. Il y a des épreuves aussi – et s’occuper de ses enfants, c’est en affronter sans cesse. Il faut écarter les dangers autour d’eux, en traçant une route.

Si la filiation est une expérience épique, c’est encore qu’elle nous confronte à notre propre mort. Nos enfants sont ce que nous laissons sur Terre après nous. Dans la logique des choses, ils se trouveront réunis autour de notre cercueil. Mais cela n’a rien de triste. À mesure que nous vieillissons, nous transférons sur eux notre amour de la vie. » Alexandre Lacroix

« Au fil de ce roman, on se promène au bord des rivières ou dans des parcs, on fait face à mille périls – incendie, accident, mauvaise rencontre –, on philosophe aussi, comme dans ces belles pages sur la représentation des enfants dans la peinture. »
Stéphanie Dupays, Le Monde des Livres

« Une merveilleuse épopée »
Madame Figaro

« Rare sont les écrits du point de vue du père, à partir de sa propre expérience, Alexandre Lacroix met en scène La Naissance d’un père dans une épopée intimiste et touchante de filiation. »
La Vie

« Sous la plume d’Alexandre Lacroix, le quotidien familial, dans ce qu’il a de plus prosaïque, devient une épopée. »
RTS

« Un roman qui modifie les idées reçues et patriarcales sur la paternité et la ramène à une expérience fondamentale et exaltante du quotidien. »
Guy Duplat, La Libre Belgique

« Dans un monde où les pères parlent peu de leur paternité, dans la littérature ou la philosophie, Alexandre Lacroix raconte, dans un livre éblouissant, son expérience de père de cinq enfants.»
Pascale Tison, RTBF

« Ce livre nous montre un père dans la beauté et la banalité du quotidien. Une lecture intime et universelle. »
Claire Séjournet, Psychologies

 

Les coups de coeur des libraires

 

Interviews :

Madame Figaro
Podcast Histoires de darons
France Culture – «Être et savoir»
France Inter – «Grand bien vous fasse»
RTBF «Et Dieu dans tout ça»
RTS «Qwertz»
France Inter – « Modern Love »
Europe 1 – La voix est livre
Podcast Prélude