Les Enfants du vide

Notre échec est grandiose.

Nous pensions que la démocratie allait s’étendre sur le globe, mais elle est en crise partout.

Nous chantions les bienfaits des échanges, mais la mixité sociale recule et de nouveaux murs s’érigent chaque jour.

Nous avions la religion du progrès, mais le réchauffement climatique prépare la pire des régressions.

L’insurrection populiste et le désastre écologique en cours montrent que le logiciel néolibéral nous mène dans l’abîme.

Pour ne pas tout perdre, nous devons sortir de l’individualisme et du nombrilisme.Si nos aînés ont vécu dans un monde saturé de dogmes et de mythes, nous sommes nés dans une société vide de sens. Leur mission était de briser des chaînes, la nôtre sera de retisser des liens et de réinventer du commun.

Des chemins existent pour sortir de l’impasse. Saurons-nous les emprunter ?

« Un style vif, fondé sur une culture politique sûre. »
Libération

 « C’est un livre qui fait du bien et c’est rare dans ce contexte »
France Inter

« Ce passionnant essai dresse un constat cinglant de ‘la société de solitude’ »

Le Monde

 « Un essai brillant »
Arte 28 minutes

« Raphaël Glucksmann se refuse à verser dans l’aigreur ou le cynisme »
Le Soir