La Partition

De la Grèce aux rives du lac Léman, une superbe fresque familiale.

Un matin d’hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu’il devise silencieusement sur les jambes d’une jolie brune qui le précède, il s’écroule, mort.

Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s’évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l’occasion d’un récital de violon d’Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir.

La Partition nous plonge dans l’histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu.
Elle découvre l’amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 20 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l’amour est synonyme d’excès.

« Autour d’une héroïne flamboyante, de ses maris, ses fils, ses drames, Diane Brasseur signe le grand roman du printemps. »
Elle

« Une saga littéraire extrêmement ambitieuse. Ce roman palpitant est porté par une écriture puissante. »
L’Express

« Hypnotique et poignant. »
LiRE

« Ce qu’il y a de puissant dans l’écriture de Diane Brasseur, c’est qu’elle parvient toujours avec des mots simples et ciselés à emporter le lecteur dans un tourbillon de sensations et de sentiments amples et foisonnants. »
Ernest Mag

« J’ai aimé cette famille, je m’y suis attachée, j’ai été triste de la quitter. Un roman que j’aurais envie de relire ! »
Librairie Tome 7

« Un roman que nous avons dévoré : La partition de Diane Brasseur; c’est plus qu’un morceau de musique c’est une symphonie familiale où l’amour maternel est sans limite et dépasse les frontières. »
Librairie Maruani

« Une écriture élégante comme la musique qui rythme ce roman. À lire pour un voyage musical, en Suisse, en Belgique, en Grèce… »
Cultura Brive La Gaillarde